Une semaine inoubliable sur la côte....
  

Une semaine inoubliable sur la côte....

Montañita, Equateur le 04/04/2016

 

 

L’équateur, c’est beaucoup de montagne, de la forêt amazonienne, des belles et grandes villes mais aussi une très belle côte pacifique. Ce pays offre une variété de paysages et d’activités assez incroyable J

Me voilà donc prête à découvrir l’ambiance côtière qui est assez différente. Il y a beaucoup plus de touristes et de voyageurs, j’ai donc fait de nombreuses rencontres cette semaine-là.

PUERTO LOPEZ : (cf album photos du même nom)

Je suis arrivée un lundi matin, 8h, il faisait déjà bien 30 degrés, et le soleil était présent pour m’accueillir, que demander de plus ?

Premier arrêt pour petit déjeuner où je rencontre déjà 4 français et 1 québécoise très sympas, qui ont d’ailleurs pu me dépanner d’un câble iphone (le mien ayant bien entendu cedé au bout de 2 semaines ^^) car je n’avais plus de batterie et l’adresse de mon logement était sur le téléphone !

Une belle surprise en arrivant au Airbnb : une jolie chambre avec mon propre balcon, un hamac et le tout avec une vue imprenable sur l’océan J  (oui allez je me suis fait un plaisir à 19$ petit déj inclus mais après les hostals merdiques à 10$ des jours précédents j’avais envie d’un peu de confort). Bon je n’avais pas prévu qu’il allait faire ultra chaud la nuit et que des oiseaux avaient leurs nids sur mon toit et faisaient la java sans arrêt, du coup ce n’était pas non plus du sommeil très réparateur ^^

L’après-midi nous sommes allées à Los frailes avec Margaux, la québécoise rencontrée le matin : quelques kilomètres de marche pour arriver à une très belle et grande plage de sable blanc, de belles falaises de part et d’autre, un mirador pour avoir une vue panoramique (bon un peu dur les marches et ascensions sous cette chaleur mais comme on dit ici « vale la peina »). La baignade et l’amusement dans les vagues étaient une belle récompense J

Le jour suivant était consacré à une excursion pour aller sur la Isla de la Plata, réputée pour ses jolies côtes et pour les oiseaux qu’on peut y rencontrer (les fous à pattes bleu notamment). Après 1h30 de bateau (qu’est-ce que c’est agréable d’être en plein océan et passer plus d’1h à observer l’horizon J), nous voilà partis pour une marche en plein soleil (avoir de l’eau est une question de survie ici !!) à observer les paysages et à rencontrer ces fameux oiseaux. S’en suit une séance de snorkeling (ou plutôt une pause plouf car l’océan était agité, on ne voyait donc absolument rien ^^). Durant la balade j’ai sympathisé avec Amélie et Nicolas, un couple de Bordeaux et nous sommes allés boire une bière au retour de l’excursion ! Quel bonheur, mon premier apéro depuis plus de 2 semaines !!! Vous allez vous dire que c’est pas long 2 semaines, mais ici on est en plein été du coup c’est comme si vous vous priviez d’une petite bière ou d’un rosé en plein de mois de juillet, ça se comprend mieux maintenant hein ^^

Finalement on était si bien les pieds dans le sable qu’on on a poursuivi par des cocktails et d’autres bières tout en discutant de tout et rien avec en prime avec un joli coucher de soleil. Un grand merci à eux pour ce moment !

Le lendemain, je me décide à aller voir une réserve, Agua blanca qui offre un parcours initiatique dans la nature et une lagune d’eau sulfureuse naturelle.

Je rencontre Aline, une Berlinoise à la sortie du bus qui s’y rend aussi. Nous sommes les 2 seules à nous rendre au parc national et nous passons donc la journée ensemble. C’était un plaisir d’être en sa compagnie d’autant plus que l’entrée est à 5km de marche de l’arrêt de bus et qu’ensuite le parcours fait 2km, c’est donc bien mieux d’être 2 pour se soutenir dans cette marche, qui une fois de plus est compliquée avec la chaleur écrasante. Et en prime, ça fait des révisions en langue ! Si je pouvais résumer cet endroit, je le décrierais en 3 mots : calme, nature et paisible ! Notre moment favori : la détente près de la lagune : cela consistait à s’enduire de boue et se baigner dans la lagune dont l’eau a de très bonnes propriétés pour la peau (malgré le souffre l’odeur était légère oufff). Nous y sommes restées des heures (il fallait aussi prendre le temps de manger des empanadas de verde (banane verte) fait maison avec un jus de citron et de se reposer dans un hamac hihi) ! La marche au retour était un peu dure après ça mais au moins j’étais en bonnes conditions pour aller au lit !

Le lendemain j’accompagne un peu Aline à Los Frailes, joujou dans les vagues et sur le retour je passe à une chocolaterie artisanale (repérée dès le premier jour vous vous en doutez bien haha) et découvre enfin le chocolat équatorien ! Goût et qualité validés miam !

Un dernier coucou à mon couple d’hôte qui était adorable et c’est parti pour 1h de route afin de rejoindre un autre endroit un peu plus bas sur la côte !

 

MONTANITA <3 (cf album photos du même nom)

Ahhhh Montañita…..Rien que de l’écrire et vous le raconter j’en ai encore des émotions. Cet endroit est incroyable : c’est un tout petit village qui doit contenir 5 rues au total et dans lequel règne une telle énergie, des ondes si positives ! Ce lieu est réputé pour 2 choses, le surf car les vagues sont idéales et la fête car on y trouve une rue des coktails (oui 1 rue sur 5 est quand même entièrement consacrée aux cocktails), de nombreux bars et quelques discothèques. Dire que j’ai hésité à y aller….Car oui pour la petite histoire, quelques semaines plus tôt il y a eu un meurtre de 2 jeunes argentines en voyage ici…je vous passe les détails car même des semaines plus tard il est difficile de savoir ce qu’il s’est réellement passé. Mais après avoir eu des avis de voyageurs rencontrés depuis mon arrivée en équateur qui me disaient que maintenant c’était hyper sécurisé car depuis cette histoire il y a la police qui tourne partout et H2, je me suis décidée à y aller quand même. Une petite pause farniente et fiesta 4 jours au même endroit ça ne se refuse pas dans un tel voyage, je pense qu’il est important de varier les activités et les plaisirs mais aussi faire une petite pause pour le mental car mine de rien, ça demande beaucoup d’énergie d’être voyageuse ! Il faut chaque jour s’organiser, repérer les endroits à voir le jour même mais aussi les suivants afin de s’organiser en fonction des bus, se loger, faire des choix, et aussi s’adapter aux imprévus (avec ma chance habituelle il y en a évidemment beaucoup. C’est extrêmement plaisant mais mine de rien tout de même fatiguant ^^

Parenthèse fermée, j’arrive donc à une auberge de jeunesse (je me suis dit quitte à faire la fête, autant être en auberge, rencontrer d’autres voyageurs pour pouvoir partager ces moments ! J’ai eu droit à un accueil merveilleux par Stefania et Roman, un couple d’argentins qui travaillent ici pour 2 mois. Je découvre les lieux, je sens déjà ces ondes positives qui habitent cette auberge, les gens sont souriants, l’endroit est convivial, on se sent comme dans une maison familiale (il y a d’ailleurs peu de chambres, un jardin et une belle terrasse sur le toit avec vue de fou sur l’océan et quelques hamacs pour pouvoir l’admirer en toute tranquillité…de quoi se sentir ultra bien quoi !).

Le premier soir je me balade tranquillement dans le pueblo (= village) et à peines quelques minutes de marche plus tard, je me fais inviter à boire un verre par un couple, Carlos et Laura (lui équatorien, elle américaine, vivant tous les 2 aux états unis). Ils sont à la même auberge et m’ont vue lorsque je suis arrivée, voyant que je voyage seule c’est tout naturellement qu’ils m’ont conviée à passer la soirée avec eux. Nous avons passé la soirée à papoter, à rire, à refaire le monde et goûter plein de sortes de cocktails (à 3$ le cocktail 100% fait maison ça va vite…). Bref une première soirée au top, avec des gens tellement ouverts d’esprits, je me couche forcément avec le smile !

A Montañita le rythme de croisière est le suivant : on se couche assez tard, on ne dort pas mais on sieste (car la nuit il fait extrêmement lourd encore, du coup le sommeil n’est pas très profond), on traine au lit le matin en discutant avec ses voisins de chambre et en papotant sur whatsapp avec ses amis français, on se motive à se promener un peu pour bruncher (les jus de fruis frais et bien glacés accompagnés de sandwichs toastés jambon/fromage/tomates/oignons/avocat ou empanadas sont un vrai bonheur), on se rafraîchit dans l’océan, on s’éclate dans les vagues jusqu’à ce qu’on se fasse siffler par le lifeguard car on s’éloigne trop alors qu’il y a drapeau rouge (oui c’est pas des vaguelettes ici), ensuite on rentre se détendre dans le hamac en regardant l’océan et en écoutant de la musique, on reste scotchés 15min au moment du coucher de soleil qui sera magique chaque jour, puis on se remet dans l’ambiance pour une nouvelle soirée, à chaque fois différente.

La deuxième, je l’ai passée avec le couple d’argentins saisonniers, et avec 2 uruguayens qui venaient d’arriver dans ma chambre : pizzas, cocktails, puis soirée au holà holà, un club semi plein air qui passe de la musique latino à gogo. Ce n’est pas mon style de prédilection mais mine de rien en groupe c’était bien sympathique et j’ai tenu jusqu’à 3h du matin en dansant même sur du RNB (oui LH et LO vous avez bien lu, RNB hahaha J).

La 3ème soirée, celle pour laquelle je me réjouissais le plus, c’était pour inaugurer le LOST BEACH CLUB, un club électro hyper réputé dans le pays. Eh oui, beaucoup d’équatoriens sont prêts à faire des heures de route pour s’y rendre et la programmation est très intéressante.

Avec Roman et Stefany ainsi qu’un de leur pote Bruno, nous étions ultras motivés pour cette soirée. Quelques galères pour y entrer (pour ceux qui connaissent il y avait une BOILER ROOM ce soir-là donc places limitées) mais nous avons persisté et nous y voilà : une grande salle en semi plein air, une seconde « la cueva » à l’intérieur et climatisée sur 2 étages. Un son de top qualité avec un système Funktion one qui est assez rare dans les clubs car très cher (en gros, le son est hyper puissant, les basses vous font virer de la tête aux pieds et pour autant on arrive à s’entendre parler et le lendemain les oreilles ne sifflent pas). Et bien sûr le tout dans une ambiance hyper positive.

4 ème et dernière soirée : Roman et Stefy organisent un barbuc’ géant dans le jardin de l’auberge J au programme : cocktails maison (rhum passion, ananas, fraise… que l’on boit dans un vrai ananas en guise de verre, délicieuses viandes que Roman a fait mariner, discussions avec les nouveaux arrivants…J’ai sympathisé avec 2 dames de suède qui venaient rendre visite à leurs filles, et qui adoraient que je leur raconte le voyage et les aventures, ça les faisait rire et elles retournaient dans leur jeunesse.

Pour les derniers rescapés, nous avons mis de la musique dans le jardin, des reprises de grands classiques version Jazz en chantant à tue tête…que du bonheur ! Et finalement, je me suis motivée à retourner au LOST BEACH (me disant que ce n’est pas de sitôt que j’aurai l’occasion de refaire une soirée électro). Pas de regrets, une nouvelle bonne soirée avec toujours la même bonne ambiance. Je suis rentrée un peu plus tard (euh ou tôt) que la veille : 8h..ce qui était drôle c’est que j’ai croisé ma pote suédoise à l’auberge, elle me demandait où je m’étais déjà baladée de si bon matin, et elle a eu un tel fou rire d’étonnement quand je lui ai annoncé que je ne m’étais pas encore couchée…Ahhhh le décalage de génération c’est marrant ^^

Après tout ça, je me suis décidée à rester 1 nuit de plus (trop dur de quitter cet endroit !!) afin de faire une soirée calme et me remettre avant de continuer le périple. C’était un peu le bad Sunday car Roman et Stefy ont eu des soucis avec un autre employé de l’auberge (le seul méchant !!) et ils ont décidé de partir dans l’après-midi….Tout le monde était triste de les voir s’en aller, ces 2 personnes sont un exemple parfait de gentillesse, d’ouverture d’esprit, de bonne humeur et ils ont toujours le sourire. J’ai aussi versé ma petite larme, on s’attache tellement vite à ce genre de personnes !

Ces moments-là resteront gravés pour toujours, et Montañita c’est sûr que j’y retournerai un jour J <3

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en Equateur